Un internat en bois à la recherche de performance énergétique

Le lycée d’enseignement technologique agricole André Paillot de Saint-Genis-Laval souhaitait construire un internat en bois dont la performance énergétique serait la plus élevée possible. Une attention particulière a été apportée sur la production d’énergie, l’orientation du bâtiment et l’emploi du bois.

« Chambres avec vue », c’est le surnom donné à cet internat en bois situé à 12 km de Lyon. Inauguré en juillet 2015, cet ensemble de bâtiments s’intègre parfaitement aux bâtiments existants. Outre son intégration paysagère, les concepteurs du cabinet Rue Royale Architectes se sont penchés sur la réalisation d’une structure à haute performance énergétique (Bepas).

Cette structure en bois est constitué de 3 entités : 2 bâtiments  orientés est-ouest formant un angle avec l’édifice principal, lui-même situé autour d’un jardin. L’internat s’élève sur deux étages : il est constitué d’une trentaine de chambres, d’un logement de fonction, de locaux techniques et d’un foyer en rez-de-chaussée.

Un internat en bois pour s’intégrer dans le paysage

structure en bois - Lycée André Paillot

Vue ouest du Lycée André Paillot –  Studio Erick Saillet

L’environnement immédiat de l’internat n’est pas uniforme. Une maison de maître abrite les salles de cours et la cantine tandis que des locaux de types industriels regroupent des laboratoires de recherche agroalimentaire.

L’autre particularité est que l’ensemble est situé sur une colline de façon à ce qu’il soit visible par la campagne environnante. L’internat, comme le reste des bâtiments, doit s’intégrer au paysage rural alentour. Cela explique pourquoi les architectes ont pris le parti de recouvrir la construction de bardeaux de bois.

internat en bois

Vue de l’internat en bois côté nord – cc Studio Erick Saillet

Afin de répondre aux exigences dictées par l’atteinte d’une performance énergétique optimale, les chambres sont orientées au sud tandis que les couloirs sont situés au nord. Les fenêtres côté nord sont plus petites et en triple vitrage afin de réduire les écarts de température. Côté sud, les chambres bénéficient d’une luminosité importante et des étagères ont été installées au-dessus des fenêtres afin de limiter les apports du soleil durant l’été.

étagères d'une structure en bois

Des étagères sont installées côté sud afin de réduire la chaleur pendant la période estivale – cc Studio Erick Saillet

Les architectes ont souhaité apporter le plus d’éclairage naturel possible tout en offrant des vues différentes sur l’environnement rural qui cerne l’internat. De cette manière, les circulations dans le bâtiment ont été pensées minutieusement.

Pour pouvoir prétendre au label « bâtiment passif Bepas », les architectes ont opté pour une chaudière bois et des panneaux solaires permettant de réchauffer l’eau sanitaire. Par ailleurs, le bardage en bois joue un rôle crucial dans l’étanchéité à l’air du bâtiment.

structure en bois

Le foyer a été réalisé à partir d’une structure en bois – cc Studio Erick Saillet

L’internat en bois et le foyer n’ont pas suivi le même principe constructif. Alors que le foyer a été bâti à partir d’une structure en bois formée de portiques en lamellé-collé, l’internat repose sur un système de poteaux-poutres en béton et de façades porteuses en bois.

Pour accentuer l’aspect horizontal de l’internat, le bardage est lui aussi horizontal et de larges fenêtres sont installées à différents niveaux. Quant au foyer, il vient contraster l’esthétique horizontale avec des bardages verticaux tout le long de sa façade.

intérieur d'une structure en bois

Les chambres sont spacieuses, éclairées naturellement et donnent sur le paysage rural alentour – cc Studio Erick Saillet

Toutes les chambres font environ 30m² et accueillent 3 étudiants. Ainsi, l’internat mixte peut recevoir une centaine d’internes. Comme on peut le voir sur la photo, les chambres sont naturellement éclairées et leur aménagement offre une ambiance conviviale, dans le respect de l’intimité de chacun.

D’une surface utile de 1 695 m², la structure en bois a coûté 4 017 500 € HT. Le maitre d’ouvrage est la Région Auvergne Rhône-Alpes ; la maitrise d’œuvre a été menée par Rue Royale Architectes.

  • PARTAGER

Les commentaires sont fermés.

Parlez nous de votre projet