Marché de la construction de logements en France : embellie en perspective

Marché de la construction de logements en France : embellie en perspective

Constructions, Economie

Afin de relancer le marché de la construction de logements en France, le premier ministre Manuel Valls a pris des mesures significatives fin août 2014. Ces mesures seraient-elles en passe d’atteindre leur objectif ? Le président de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI), François Payelle, fait part de son optimisme et déclare que la reprise est à portée de main.

Les chiffres publiés par la FPI sont en effet encourageants : durant le premier trimestre 2015, les ventes de logements neufs ont augmenté de 10.4% sur un an, soit près de 26 000 logements. Toutefois, alors que les ventes au détail augmentaient de 20%, les ventes en bloc régressaient de 23% sur un an et les ventes de logements en résidences services reculaient de 7.7%.

Autre tendance annonciatrice d’une embellie pour le secteur de la construction : les particuliers qui investissent sur les logements en vue de les louer ont été 66% de plus à acquérir des logements durant le 4e trimestre 2014. 11 703 personnes ont ainsi choisi d’investir dans la pierre durant les trois derniers mois de l’année, un choix sans doute motivé par la loi Pinel.

L’incitation mise en place par l’actuelle ministre du logement Sylvia Pinel a effet de quoi séduire les investisseurs. Une réduction du revenu imposable de 12%, 18% ou 21% du prix du logement est ainsi accordée aux bailleurs selon qu’ils le louent 6, 9 ou 12 ans. Cette défiscalisation visant à inciter la reprise dans le secteur de la construction a tout de même un coup important pour l’Etat : 1.7 milliard d’euros en 2015.

Les prêts à taux zéro et prêts d’accession sociale bénéficient aux particuliers

L'embellie du marché de la construction profitera aux particuliers - Shutterstock

L’embellie du marché de la construction profitera aux particuliers

L’embellie dans le secteur de la construction est également portée par le nombre de particuliers qui achètent leur résidence principale. Entre 2013 et 2014, on constate ainsi une hausse de 8.2%, portant le nombre de ventes à 43 000 pour l’année 2014 et 11 685 ventes pour le dernier trimestre de l’année 2014.

Selon Bruno Deletré, directeur général du Crédit Foncier de France, les demandes de prêts à taux zéro (PTZ) et de prêts d’accession sociale (PAS) propres aux primo-accédants aux bas revenus, sont en hausse. D’après lui, c’est un signe très encourageant car ces acheteurs n’étaient plus présents sur le marché depuis le début de la crise en 2007.

Afin de permettre aux banquiers de considérer comme apport personnel le montant obtenu grâce au PTZ, le gouvernement a allongé à 17 ans le différé d’amortissement de remboursement. Pour encourager les particuliers à accéder à leur premier logement, le gouvernement a réajusté les plafonds de ressources pour accéder à ces prêts.

Le PAS, quant à lui, permet aux ménages qui empruntent de bénéficier des aides personnalisées au logement (APL). Cette disposition a permis à près de 30 000 familles d’obtenir ces aides utilisées pour rembourser le crédit.

L’espoir de la reprise de la construction est également soutenu par les bons chiffres des réservations de logements vendus sur plans. D’après Emmanuel Ducasse, expert au Crédit Foncier, la production de logements devrait s’établir à 320 000 logements, soit 20 000 logements de plus que l’année précédente. Par ailleurs, cet expert tablait sur la production de nouveaux crédit à l’habitat pour un volume de 130 milliards d’euros pour l’année 2015, contre 119 milliards l’année précédente.

Marché de la construction de logements en France : les prix progressent

Le marché de la construction est en croissance - Shutterstock

Le marché de la construction est en croissance

En plus des incitations fiscales et des mécanismes de prêts mis en place par le gouvernement, le taux exceptionnellement bas des taux de crédit incite les particuliers à sauter le pas et à investir dans la pierre. En effet, le taux du crédit sur vingt ans est aujourd’hui en moyenne de 2.4%. Les français sont donc de plus en plus à envisager d’acheter leur logement, un optimisme qui se répercute sur l’ensemble de la filière.

Cette tendance est très remarquée au niveau des banquiers et des courtiers en prêt immobilier. Maëlle Bernier, directrice de la communication du courtier MeilleurTaux, le confirme : les emprunteurs immobiliers affluent avec des compromis signés de 25% à 30%. Quant au courtier Empruntis, il a enregistré en janvier de cette année une hausse de 54% des demandes de prêts.

Pour Alexandre Mirlicourtois, directeur de la prévision et de la conjoncture du bureau d’études économiques Xerfi, les taux des crédits immobiliers devraient descendre en-dessous de la barre symbolique des 2%. Celle-ci franchie, les acheteurs en profiteraient alors pour contracter de nouveaux crédits immobiliers. La demande augmenterait alors et faire monter mécaniquement les prix de l’immobilier d’ici la fin de l’année.

Cette tendance haussière des prix est par ailleurs déjà constatée : +2.7% en Île-de-France et +1.3% au plan national. Le prix des terrains et le coût de la construction contribuent à cette progression.

Toutefois, pour soutenir le marché de la construction de logements en France et le marché de l’emploi, il reste à convaincre certains élus de construire, surtout lorsque l’on sait que chaque logement neuf crée 1.7 emploi pendant un an. Selon M. Payelle, « il y a encore entre 30 000 et 35 000 logements bloqués par les maires ».

Si vous souhaitez profiter des incitations mises à votre disposition pour construire votre résidence principale ou pour investir dans la pierre, Agexea peut vous accompagner dans votre projet de construction. Contactez-nous pour un devis gratuit personnalisé, nous étudierons votre projet dans les plus brefs délais. AGEXEA, votre partenaire de confiance dans l’acte de construire !

 Source : Le Monde

  • PARTAGER

Les commentaires sont fermés.

Parlez nous de votre projet